Qu’est-ce que la pleine conscience ou mindfulness ?​

L’esprit humain est composé d’automatismes mentaux (opinions, jugements, préjugés…) qui amènent des jugements parfois biaisés dans nos rapports aux autres et à nous-mêmes. Dans notre vie quotidienne, une énergie importante est allouée au désir de bien faire, de contrôler ses actes. En cas de stress prolongé, nous pouvons facilement nous trouver dépassés par les événements, envahis par des ruminations et des pensées autocritiques. Dans ce genre de situation, nous développons un sentiment d’inefficacité personnelle, de culpabilité, pouvant aller jusqu’au déclenchement d’un état anxieux, dépressif, à l’aggravation de douleurs.

La pleine conscience ou « mindfulness » s’inspire de deux programmes de soin et de prévention des conséquences du stress : « Mindfulness based stress reduction » (MBSR) et « Mindfulness based cognitive therapy » (MBCT). Ces programmes proposent une nouvelle façon d’être avec soi-même et le monde qui nous entoure. Ils développent la prise de conscience des pensées, des émotions, de l’environnement qui nous entoure et des sensations corporelles qui composent chaque expérience de notre quotidien. Ils proposent l’apprentissage de nouvelles façons d’être et de réagir dans des situations de stress mais la mindfulness elle vise d’abord et surtout l’absence de stress.

La pleine conscience consiste à être présent à l’expérience du moment, sans filtre, sans jugement et sans attente. « La pleine conscience, c’est diriger son attention d’une certaine manière, à savoir : délibérément, au moment voulu et sans jugement de valeur » (Jon Kabat-Zinn). Pour cela, il est primordial de s’engager pleinement dans ce que nous faisons afin d’augmenter notre sentiment d’efficacité et notre épanouissement. Le programme insiste sur une pratique quotidienne visant à acquérir ces habiletés.

Le programme s’adresse à toute personne intéressée par cette expérience de développement personnel, de découverte de soi, que l’on soit sensibilisé ou non aux notions d’anxiété, de dépression ou de stress. L’apprentissage de la pleine conscience vise à prévenir les risques liés au stress, à l’anxiété, aux douleurs chroniques, ainsi que les risques de rechute pour les personnes ayant déjà connu ces problématiques.

L’apprentissage de la pleine conscience  nous permet d’observer la nature et l’activité de l’esprit.

L’esprit voyage souvent vers le futur ou le passé. La plupart du temps, en mode « Faire », l’expérience vécue est celle de ne pas être réellement « ici » dans le présent. Dans le mode « Etre » au contraire l’esprit n’a rien à faire. L’expérience du moment peut être vécue dans toute sa profondeur et sa richesse instant après instant.

Elle aide à la gestion du stress, de l’anxiété et de gestion des émotions par l’observation et l’acceptation de son expérience vécue (sensations, émotions, pensées, tendances à l’action).

  • Elle éveille la curiosité et la bienveillance
  • Elle apprend à vivre pleinement le moment présent
  • Elle est source de sérénité
  • Elle permet de se (re)découvrir et de (re)découvrir les autres
  • Elle invite à prendre davantage soin de soi et des autres

Comment fonctionne la « mindfulness » ou pleine conscience ?

La pratique de la « pleine conscience » permet de se dégager des automatismes psychologiques (réactions automatiques) qui amplifient la détresse psychologique. Elle apprend à observer avec attention, curiosité et bienveillance les sensations, émotions, pensées et tendances à l’action comme des phénomènes transitoires et à les accepter tels quels plutôt que d’y réagir par des automatismes (fuite, distraction, frustration, résignation…). Cette attitude permet de réguler la détresse psychologique.

Indications de la « mindfulness » ou pleine conscience

  • Prévention des rechutes dépressives
  • Gestion du stress, de l’anxiété chronique, de l’insomnie
  • Gestion des émotions et de l’impulsivité (accès de colères, crises de boulimie,…)
  • Amélioration du perfectionnisme excessif
  • Gestion de la douleur chronique (en parallèle des soins médicaux oncologiques ou autres)
  • Gestion de la détresse face à la maladie chronique (cancers, maladies graves)

Mindfulness et cancer

La mindfulness ou pleine conscience peut être utilisée en parallèle des soins traditionnels et des traitements. Elle est un moyen alternatif pour faire face aux difficultés physiques et psychologiques liées au cancer et aux effets secondaires des traitements, à la maladie grave et chronique. Elle peut, entre autres bienfaits,  être utilisée comme un outil pour réduire et gérer le stress, pour diminuer les sentiments dépressifs et les ruminations mentales, gérer la fatigue et augmenter la tolérance aux traitements ainsi que favoriser la guérison.

 

Découvrez nos prochaines sessions d’initiation ici

Il existe certaines contre-indications à l’apprentissage de la «mindfulness » en groupe. Me contacter pour plus d’informations.
Close Menu